BiodiverCités

Les aires protégées urbaines posent le problème du rapport entre la ville et ce que nous avons pris l’habitude de désigner sous le terme de Nature. La « civilisation », longtemps menacée de destruction par les forces dites naturelles, a fixé ses limites au contact de la « sauvagerie ». L’urbanisation a fini par inverser les enjeux et faire de la Nature la première victime d’une croissance urbaine devenue « sauvage ». Dans un ultime et significatif retournement sémantique, la jungle elle-même est devenue urbaine, prédatrice incontrôlée de la biodiversité de la planète. Pour éviter sa destruction totale, la ville a réduit la Nature environnante à la seule métonymie du parc protégé. L’englobé est devenu englobant. Ce paradoxe mortifère repose largement sur les fondements philosophiques et religieux de l’opposition entre les domaines du Naturel et du Culturel.A partir de ce constat, le Réseau d’aires protégées urbaines (www.upa-network.org), réseau international, indépendant et sans but lucratif, réunit gestionnaires d’aires protégées, autorités locales, représentants de la société et chercheurs, pour échanger sur l’interaction entre les milieux naturels et urbains.

Date de parution :

Nombre de pages :

416

Genre :

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES

Langue :

ISBN :

9782304041125

eISBN :

Livre numérique

-

-

Livre papier

35,9 €

-