Fringale de vie contre usine à mort

La personnalité et le dévouement de Régine, née en 1920, se sont forgés au sein de sa famille juive polonaise : elle seconde sa mère pour élever ses frères, puis, après leur émigration à Nancy, pour tenir l’étal au marché auquel elle se consacre entièrement dès treize ans. Elle y développe son sens du contact humain qui se prolonge plus tard dans la création d’une association sportive juive fédératrice de jeunes de cette région où sont déjà connues les persécutions antijuives des nazis outre Rhin.
Après avoir suivi sa famille à Bordeaux durant l’Exode en mai 1940, elle revient seule en Lorraine pour y travailler, bravant les restrictions de circulation de la « zone interdite ». Énergique et combative, elle bénéficie de la complicité de la police des étrangers de Nancy et de celle des cheminots pour visiter régulièrement ses parents et ses deux frères qui, victimes des lois de l’État français, sont assignés au camp de La Lande au sud de Tours. Réfugiée à Lyon en juillet 1942, elle rejoint les groupes combattants juifs de l’UJRE, comme son frère Jérôme, qui seul s’échappa du camp de La Lande avant la déportation à Auschwitz de ses parents et de son petit frère. Régine parviendra par la suite à sauver trois de ses très jeunes cousins.

Date de parution :

10/02/2009

Nombre de pages :

257

Genre :

Histoire : juifs

Langue :

Français

ISBN :

9782304025583

eISBN :

9782304025590

Livre numérique

4,99 €

Livre papier

21,90 €