Journal dédié à mes chers parents

Une adolescence volée par le nazisme, ainsi pourrait être résumée celle de Nicolas Rosenthal, exilé des siens dès 1938, en apprentissage alors qu’il n’a pas quinze ans, avant de franchir clandestinement la ligne de démarcation en juillet 1942. Le Journal qu’il écrivit en français à partir de 1940, choix de rupture avec sa patrie d’origine empoisonnée par le national-socialisme, s’adresse à ses parents qui paradoxalement méconnaissent cette langue, comme un pont spirituel constituant un défi aux bourreaux. Sans doute, ses parents ont-ils pu le feuilleter, en parler à leur enfant qui les rejoignit dans la déportation après un aller-retour tragique d’à peine deux mois entre Paris, les camps d’internement de zone « libre » et celui de Drancy. Manuscrit impressionnant par ses qualités descriptives d’une France encore largement rurale, du monde du travail et de démarches légalistes dans le Paris de l’Occupation, le Journal de Nicolas Rosenthal est plus que cela. Ses qualités littéraires, les résonances d’un cœur en mouvement en font un des grands textes d’introspection écrits à vif par les témoins de la Shoah. » Michel Laffitte

Date de parution :

01/04/2019

Nombre de pages :

520

Genre :

Histoire : juifs

Langue :

Français

ISBN :

9782304047684

eISBN :

9782304047691

Livre numérique

4,99 €

Livre papier

27,90 €